L'Eau source de Vie

Saviez-vous que:

Les Hunzas vivent 120 à 140 ans,
en parfaite santé, pratiquement sans cancer ou caries dentaires:
découvrez leur secret!




Il y a cinq endroits sur terre où la durée de vie des gens dépasse régulièrement 120 ans. Et ceci en bonne santé, pratiquement sans cancer ou caries dentaires (lésion d'un os ou d'une dent), en restant robustes et forts et les femmes sont capables d'avoir des enfants à un âge avancé. La population la mieux connue est celle des Hunza, dans l’Himalaya. Ils vivent entre 120 et 140 ans.
 

En France aussi il y a des villages où les habitants ont une santé splendide et d'autres, où les habitants sont dans un piètre état. Des recherches scientifiques nombreuses ont démontré que le dénominateur commun le plus important entre tous les peuples à grande longévité est leur eau locale.

Le Dr. Henri Coanda, Roumain, père de la dynamique des fluides et Prix Nobel à 78 ans, passa six décennies à étudier l'eau des Hunza pour trouver ce qui, dans cette eau, apportait des effets si bénéfiques pour le corps. Il constata que réellement cette eau montrait des propriétés étranges. Ses températures d'ébullition et de congélation, sa viscosité et sa tension superficielle ne correspondaient pas aux mesures habituelles. Lorsque le Dr Coanda devint trop vieux pour poursuivre ses recherches, il les transmit au Dr. Patrick Flanagan, encore tout jeune à cette époque. Pendant les trente années suivantes, celui-ci continua à tenter d'extraire de l'échantillon d'eau des Hunza ses propriétés et à essayer de les recréer par synthèse.

Pourquoi continuait-il à travailler sur un échantillon original d'il y a 40 ans ? La Hunza n'est plus la région sauvage, vierge d'antan. Aujourd'hui, il y a une autoroute qui y mène et l’homme y a introduit des insecticides et autres toxiques et l'eau n'est plus aussi pure.

Avec le temps,   le Dr Flanagan découvrit des toutes petites sphères minérales lisses, pas plus grandes que 5 nanomètres de diamètre, c’est-à-dire 2000 fois plus petites qu'un globule rouge. Ces sphères étaient porteuses d'un potentiel électrique très élevé, appelé potentiel zeta.

Ces minéraux, appelés nanocolloïdes, se trouvent dispersés partout dans l'eau Hunza. Par leur potentiel électrique  très élevé, ils interagissent avec les atomes d'oxygène et d'hydrogène qui constituent l'eau et créent ainsi des structures cristallines minuscules. L'important c'est que ces structures ressemblent beaucoup aux structures cristallines des fluides qui entourent nos cellules et aux protéines dans nos cellules.

Lorsque nous buvons de l'eau ordinaire, notre corps va tenter de la transformer en « eau vivante », qui contient cette structure cristalline. L'eau Hunza en contient déjà et est biologiquement active. Elle a donc les caractéristiques dont le corps a besoin.  



L'importance de l'eau


L’eau et le métabolisme
 
Même une déshydratation légère entraîne un ralentissement 
  du de 3 %.


L’eau et l’énergie corporelle
  Le manque d’eau est la cause première de la fatigue.
  Les recherches démontrent qu’une simple baisse de 5 % des 
  fluides corporels cause une
diminution de 25 % à 30 % du 
  niveau d’énergie chez la majorité des gens, alors qu’une
 
  baisse de 15 % provoque la mort.


L’eau et la santé du côlon
  Consommer l’équivalent de cinq verres d’eau par jour réduit de 45 % 
   les risques de
développer un cancer du côlon.


L’eau et la santé des seins
  Consommer l’équivalent de cinq verres d’eau par jour réduit de 79 % 
   les risques
d’expérimenter un cancer du sein.

L’eau et la perte de poids
  La consommation d’une quantité adéquate d’eau entraîne une perte
  de poids   de quatre
à cinq livres durant la première semaine puisque 
   l’amélioration des  fonctions qui en
découle permet au corps de brûler
   les graisses emmagasinées  dans les tissus.


L’eau et la peau
  Le manque d’eau et le vieillissement rendent la peau plus sèche.
  Une hydratation
appropriée lui permet de rester douce, jeune et en
  santé.


L’eau et le cerveau
  Le tissu cérébral est composé d’eau à 85 % et la déshydratation 
  entraîne une diminution
de l’énergie qu’il génère.
Des études ont  
  révélé un lien entre le manque d’eau et la dépression ainsi que le
   
  syndrome de fatigue chronique.


L’eau et les articulations
  Des cartilages déshydratés accroissent la friction exercée sur les 
  articulations, accélérant
leur détérioration et causant de la douleur.


L’eau et les maux de dos
  L’eau accumulée dans la colonne vertébrale supporte environ les    
  trois quarts du poids
de la partie supérieure du corps et permet à
  cette structure vitale de profiter de ses
effets de coussin hydraulique.


L’eau et la grossesse
  Les malaises souvent ressentis au réveil lors d’une grossesse peuvent 
  être causés  ou
s’intensifier — par la déshydratation. Tel est le signal 
  transmis à  la mère par  le fœtus
pour lui signifier qu’il requiert 
  davantage d’eau.


L’eau et le sang
  Le manque d’eau provoque un épaississement du sang, ce qui accroît 
  l’effort  cardiaque
et bloque l’accès aux capillaires sanguins, ce qui 
  rend difficile l’acheminement des
nutriments vers les organes vitaux.


L’eau et l’asthme
  La déshydratation du corps accroît les niveaux d’histamine.



Quelles sont ces caractéristiques?

La différence vitale de la tension superficielle de l'eau

L'une est la tension superficielle de l'eau des Hunza, qui est bien inférieure à celle de l'eau ordinaire, dont la tension superficielle est de 73 dynes

Pour que l'eau pénètre les cellules du corps et les hydrate, il faut une tension superficielle de 45 dynes.

Une tension superficielle moindre rend l'eau « plus mouillante ». C'est ainsi qu'il faut prendre de l'eau bouillante pour y dissoudre une poudre de pommes de terre pour faire de la purée, l'eau bouillante ayant une tension superficielle plus faible.


L'absorption des suppléments que vous prenez

Vous est-il déjà arrivé de prendre des vitamines ou d'autres suppléments sans voir un grand effet?

Ceci indique qu’ils ne sont pas complètement absorbés par le corps. Par exemple, quand vous prenez 1 000 mg de vitamine C, le corps n'assimile généralement que 300 mg et les 700 mg restants seront éliminés.
 
Patrick Flanagan mena le procédé plus loin et réussit à sécher les nanocolloïdes obtenant ainsi une poudre appelée Activa-H. Elle peut être combinée avec d'autres suppléments et ainsi augmenter de 300 % leur biodisponibilité.

Pour reprendre l'exemple précédent, tous les 1 000 mg de vitamine C sont alors assimilés par les cellules.


La découverte et l’élaboration du concept  Aquagia


Mais il existe une autre façon de réduire la tension de surface de l’eau et de lui redonner sa structure de vie : 

le système Aquagia de Gia Wellness


À la suite du désastre nucléaire de Tchernobyl, le Dr Igor Smirnov — un brillant scientifique russe — et les membres de son équipe ont été mandatés par le gouvernement soviétique pour effectuer des recherches sur le potentiel de guérison attribué à certaines sources montagneuses sur les victimes des retombées radioactives.


Certes, depuis des siècles, les communautés locales utilisent ces eaux pour leurs propriétés thérapeutiques, mais pouvaient-elles apporter un soulagement aux personnes touchées par la radiation? Grâce à des tests de résonance magnétique nucléaire et de spectroscopie infrarouge, le Dr Smirnov a découvert les puissants secrets de cette eau, soit une configuration inhabituelle et une haute énergie des molécules qui la composent. À la suite de cette étonnante découverte, le Dr Smirnov a concentré ses efforts dans la conception d’une technologie capable de reproduire ce processus naturel unique

Le résultat?

La technologie d’effet de résonance moléculaire (TERM), un procédé breveté dit de « champ de bruit », similaire au champ géomagnétique émis naturellement par les sites se trouvant à proximité de ces sources d’eau, qui a pour effet d’activer et de structurer les molécules d’eau.

Maintenant, Aquagia vous offre en exclusivité les secrets de ce procédé révolutionnaire!

Comment aquagia fonctionne?

Le cœur du concept Aquagia marie les procédés de pointe des technologies de résonance énergétique (TRE) — exclusive à Gia Wellness — et d’effet de résonance moléculaire (TERM).

Un polymère dont la composition a été exposée au TERM et l’énergie subtile dégagée par la technologie TRE génèrent une double action à synergie unique. Ce polymère breveté est mis en réaction par des aimants ainsi qu’une diode électroluminescente (DEL), produisant ainsi un « champ de bruit » très efficace.

Ces oscillations de basse fréquence activent l’eau et en modifient la structure moléculaire, qui devient ainsi ultra intelligente et biodisponible, tout en étant exposée à la vibration d’énergie vitale subtile induite par la technologie de résonance énergétique.

Voici une percée scientifique majeure en matière de traitement de l’eau!

Hydrater les cellules

L’eau ordinaire ne suffit pas à hydrater vos cellules de façon appropriée. L’eau que vous buvez maintenant pour étancher votre soif n’atteint le niveau cellulaire qu’une heure plus tard!

Cependant, les recherches ont démontré que l’eau activée par le procédé aquagia est assimilée trois fois plus rapidement.

Vertus antibactériennes


Des études ont révélé que la consommation de l’eau structurée aquagia a des effets prodigieux dans des cas divers de problèmes cutanés.

L’importance de l’effet Aquagia


Le corps humain est composé à 75 % d’eau. Plusieurs estiment que l’eau est la substance possédant le plus de pouvoir de guérison connue de l’humanité!

Chaque jour, le fonctionnement normal de l’organisme occasionne la perte de 2,5 litres d’eau. Sitôt que la soif se fait sentir, le dommage est déjà fait.

Plus vous en savez sur le rôle crucial que l’eau joue sur votre état corporel, mieux vous comprendrez à quel point l’acquisition d’un appareil aquagia de Giawellness constitue la plus importante décision que vous puissiez prendre pour votre santé.

Le facteur-clé : l’hydrogène

L’hydrogène compose 90 % de la matière de l’univers connu. L’hélium en occupe 9 % et tous les autres éléments forment le 1 % qui reste. Même si l’hydrogène est si abondant, nous commençons seulement à connaître son importance dans les systèmes vivants.

Le terme « hydrogène » provient du grec et signifie littéralement « producteur d’eau ». À cet égard, nous savons tous que l’eau, la matrice de toute vie, est faite d’hydrogène et d’oxygène, plus spécifiquement lorsque l’oxygène brûle l’hydrogène. Nous créons de l’eau pure chaque jour en tant que produit de notre métabolisme. Lorsque nous brûlons de l’hydrogène dans nos cellules, l’énergie ainsi produite est utilisée pour faire fonctionner notre corps.

Hydrogène : le carburant de la vie

Albert Szent-Györgyi, le biochimiste hongrois, Prix Nobel, qui découvrit la vitamine C, dit, qu'en réalité c'était plutôt l'hydrogène que l'oxygène qui jouait le rôle de carburant de la vie. La plupart d'entre nous avons entendu parler du cycle du carbone dans la nature. On ferait mieux de l'appeler cycle de l'hydrogène. Voici comme cela fonctionne : les plantes utilisent la lumière du soleil pour scinder l'eau en hydrogène et oxygène. L'hydrogène sert à fabriquer des hydrates de carbone ou glucides (constitués de carbone, d'hydrogène et d'oxygène), des lipides et des protéines, tandis que l'oxygène est relâché dans l'air et nous le respirons.

Quand nous mangeons les plantes, les enzymes de notre corps, nommés déshydrogénases, séparent l'hydrogène de la nourriture végétale. Dans notre corps, l'hydrogène est brûlé avec de l'oxygène pour fournir de l'énergie et en même temps le carbone se combine avec de l'oxygène formant du gaz carbonique.

Celui-ci est éliminé par les poumons et absorbé par les plantes.


Les plantes nous donnent de l'hydrogène pour le brûler dans notre corps. Environ 60 % des calories que nous ingérons se transforment en ATP, la molécule qui sert de carburant. Un demigramme d'hydrogène suffit pour générer tout l'ATP dont nous avons besoin dans une journée, plus 20 % des calories qui maintiennent notre température corporelle autour de 35-37°C.


Entreposé dans nos organes

L'hydrogène est entreposé dans nos organes, c'est le foie qui en contient la plus grande quantité. Le foie est l'usine chimique du corps et notre plus précieux organe pour la protection et l'autodéfense. Il transforme les poisons et élimine les toxines et les déchets du corps.

Il y a aussi de l'hydrogène dans les intestins, les poumons et la rate, en quantités décroissantes.

L'hydrogène est le plus petit atome connu, fait d'un proton et d'un seul électron. En ajoutant un deuxième électron, l'hydrogène devient un ion H-, il prend une charge négative. Ce second électron est lié très faiblement et est facilement relâché. Le seul moyen de transport pour les électrons dans le corps est de s'associer à un atome d’hydrogène. Un corps en bonne santé possède une grande quantité d'hydrogène ionisé H-, comme le jus d'orange ou de pamplemousse fraîchement pressé (ici les H- se perdent rapidement).

Tout le monde sait que le corps humain a besoin d’oxygène pour vivre. Ce que beaucoup ignorent, c’est que nous avons besoin d’autant d’hydrogène que d’oxygène. Dans les systèmes vivants, l’oxygène brûle l’hydrogène, permettant à notre énergie de sortir du corps.

Des études ont démontré que le corps humain emmagasine l’hydrogène dans ses tissus. Mais avec les années qui passent, cet élément se fait de plus en plus rare, ce qui conduit aux symptômes du
vieillissement. Or, l’hydrogène joue un rôle dans l’hydratation cellulaire.

l’hydrogène et l’eau potable

Voici une expérience qui nous permet de prendre encore mieux conscience de l’importance de l’hydrogène. Le professeur Louis-Claude Vincent, hydrologue-chef en France, fut un jour envoyé évaluer la qualité et les effets de l'eau dans différents villages de France. Dans certains villages, il trouva les habitants en pleine santé et ailleurs dans un piètre état. Il mesura l'eau, fit des recherches statistiques et trouva une corrélation directe entre les qualités de l'eau locale et l'état de santé des villageois. Il mesura l'eau de trois manières différentes :


1. Il mesura le pH (potentiel d’hydrogène) qui indique l'acidité ou l'alcalinité de l'eau. Sur cette échelle 0 correspond à l'acidité maximum, 7 à la neutralité et 14 à l'alcalinité maximum. Ce test mesure la quantité d'ions hydrogène positifs H+, une indication de l'acidité.

2. Il mesura le rH2 (quantité relative d'hydrogène). Ceci indique la quantité d'hydrogène dans l'eau. Cette échelle va de 42 à O. Au-dessus de 28, l'eau est fortement oxydée, pratiquement sans électrons libres, et en dessous de 28, il y a de plus en plus abondance d'électrons libres. Une différence d'une unité correspond à 10 fois plus ou moins d'électrons libres présents dans l'eau. Le village le plus sain avait une eau d'un rH2 de 22 et les eaux des villages malsains pouvaient atteindre des rH2 jusqu'à 28. Dans ce cas, il faudrait boire 1 000 000 de verres d'eau pour avaler le même nombre d'électrons libres que dans un seul verre d'eau saine.

3. Il détermina la quantité de minéraux dans l'eau, ce qui indique sa conductivité et sa résistivité.

En faisant des études statistiques, en comparant ses mesures à l'état de santé des villageois, il trouva que l'eau la plus saine avait un pH un peu en dessous de 7, beaucoup d'électrons libres et peu de minéraux. L'eau des Hunzasest chargée d'électrons libres (rH2 =21). Il faudrait 10 millions de verres d'eau du village le moins sain pour atteindre le même nombre d'électrons libres que dans un seul verre d'eau des Hunzas.

Que se passe-t-il avec les antioxydants et les radicaux libres?

L'oxydation est une perte d'électrons. Par exemple, vous buvez l'eau dans un village où elle a un rH2 de 22 vous recevez beaucoup d'électrons libres. Si cette eau est mise en bouteille et envoyée partout sur la planète, comme cela se fait, la lumière détruit les ions hydrogène et le d'électrons libres, elle a été oxydée.

Tous les radicaux libres* volent des électrons libres à nos cellules. Le processus de
vieillissement est surtout dû à des dommages causés par les radicaux libres à nos cellules et à l'ADN. Nos corps et nos cellules sont attaqués 100 000 fois par seconde par des radicaux libres électrons libres à nos cellules. Si nous n'avons pas assez d'antioxydants, qui libèrent plus facilement des électrons que les cellules, et donc les protègent, ils les prennent directement aux cellules.

Tous les antioxydants libèrent des électrons à des niveaux différents. La vitamine C, par
exemple, est un antioxydant puissant. Pourtant, quand elle est oxydée, elle devient elle-même un radical libre en recherche d'électrons.

* Radicaux libres :

- Un atome ou une molécule portant au moins un électron solitaire très
   réactif.

- Un composé organique contenant plusieurs électrons solitaires, résultat
   de la réaction d'oxydation
dans le métabolisme normal.

Voici les secrets fondamentaux de l'eau des Hunzas :

Les nanocolloïdes (minéraux)
La quantité énorme d'ions H-
La tension superficielle basse



Tout le monde manque d’hydrogène

Les légumes frais biologiques contiennent beaucoup d'H-. Mais la cuisson enlève la plupart des ions négatifs et diminue la vitalité de la nourriture. Les services et casseroles en métal déchargent les électrons. Nous sommes tous carencés en H-.

Un appareil, nommé BTA ou
Analyseur du Terrain Biologique, développé par le Dr Morell, teste le sang, la salive et les urines H- et en minéraux. Ces tests ont révélé que tout le monde manque de H-, surtout en vieillissant. Toutes les personnes testées étaient dans un état d'oxydation prédominante. Le manque d'électrons libres peut conduire à beaucoup de maladies.

Dans un sol pauvre en minéraux avec un pH trop acide et peu d'électrons libres, le maïs va
donner une maigre récolte. Il va développer des tiges faibles, sujettes à l'attaque des insectes et des moisissures. En analogie, dans le terrain biologique de notre corps, les virus, bactéries, moisissures, levures et autres parasites ne peuvent survivre dans un milieu sain pour nos cellules.


Pour un meilleur système immunitaire
Chaque jour nous sommes en contact avec trois millions de bactéries et virus. Constamment des cellules tumorales se forment dans notre corps et sont aussitôt détruites. Dans un terrain biologique faible, ces cellules s'incrustent et commencent à sécréter des toxines qui incitent le corps à changer le milieu interne en faveur de ces nouveaux hôtes, au détriment de ses cellules saines. Augmenter le nombre d'électrons libres dans notre corps crée un milieu propice au système immunitaire. Les intrus ne peuvent y survivre, les radicaux libres, les poisons et toxines sont éliminés.

Cancer et pH

Les sciences médicales dépensent des millions pour combattre les virus et les bactéries qui deviennent résistants. C'est prendre le problème à l'envers. La chose à faire est d'ajuster le milieu biologique. Idéalement, le corps devrait avoir un pH alcalin. Avec la nourriture actuelle, il devient de plus en plus acide. Les cancéreux, par exemple, contiennent dans leur corps et exhalent beaucoup d'ammoniac.

L'effet du pH sur la viabilité des virus, bactéries, champignons, levures et cellules cancéreuses n'a été compris que récemment. Ces micro-organismes pathogènes préfèrent un milieu plus acide. Ainsi, l'augmentation du pH vers l'alcalin peut diminuer la capacité de ces pathogènes à induire des maladies.

Un contemporain de Louis Pasteur, le professeur Claude Bernard, a dit : « Le microbe n'est rien, le terrain est tout. » On raconte que Pasteur, qui développa la théorie des germes, déclara, sur son lit de mort : « Je suis d'accord avec Bernard. »

Le cancer change le terrain du corps en sa faveur en sécrétant des toxines et en causant une fuite d'électrons libres par les urines. Le sang devient oxydé. Les cellules cancéreuses ne contiennent pas d'électrons libres. Un apport très abondant d'électrons libres peut faciliter la réduction du cancer.

Bien des produits volent des électrons libres au corps, même des produits apparemment innocents comme le dentifrice (hautement oxydé), ainsi que le fluor, l'étain et le mercure. Ceux d'entre vous qui ont lu les articles sur les amalgames dentaires au Cybertown Health Center ont pu juger des effets!

L'hydrogène est le nutriment dont le corps a le plus besoin. Quand on hydrate les cellules, elles gonflent et sont saines. Quand elles sont déshydratées, le corps entre dans un état de manque. Pour se ravitailler, il détruit les tissus, les muscles en premier.

Huit verres d'eau à tension superficielle basse par jour, de l'exercice, une bonne alimentation et un régime naturel :

Voici les bases d'une vie longue, saine et heureuse.

Source: Références diverses

En savoir plus sur l'appareil  Aquagia

Commander un appareil aquagia
Courriel: info@conscienceoptimale.com

Devenir distributeur Aquagia Wellness
www.aquagiawellness.com/36687
Cliquer en haut à droite sur Canada, choisir la langue de votre choix,  remplissez le questionnaire approprié avec les   coordonnés suivantes:
Nom de parrain: Lise Chalifour
Numéro d'identification: 36687


La santé n'a pas de prix!





 


Website Builder